The Paris Seine Initiative

Actualité

L’Initiative Paris Seine lance 5 chaires d’excellence

L’Initiative Paris Seine lance 5 chaires d’excellence

L’Initiative Paris Seine, qui a pour ambition de développer une université de recherche internationale, lance ses 5 premières chaires d’excellence. L’objectif de l’Initiative est d’être classée à l’horizon 2030 parmi les 200 meilleures universités mondiales. « Ce dispositif de chaire d’excellence est l’un des outils que nous avons décidé de développer pour renforcer l’attractivité et la compétitivité de la recherche. Il permet de développer le potentiel et la visibilité scientifique, en attirant des chercheurs de très haut niveau. », indique François Germinet, président de l’université Paris Seine.

L’objectif de ces 5 nouvelles chaires d’excellence est d’une part de renforcer les domaines scientifiques clés dans lesquels l’Initiative possède déjà une visibilité significative et d’autre part de faire émerger des compétences et des pôles d’excellence dans de nouveaux domaines, complémentaires de la stratégie scientifique globale de l’Initiative et contribuant au développement de l’excellence académique. « Ce dispositif complète et étend les chaires d’excellence mises en place dans le cadre du LabEx MME-DII [1].» précise Arnaud Lefranc, vice-président en charge de l’internationalisation de la recherche de l’université Paris Seine et directeur de Institut d’Etudes Avancées (IEA).

5 chaires d’excellence pour faire rayonner la recherche

Fédérant les forces des quatre établissements partenaires, ces 5 nouvelles chaires mettront en avant et se concentreront sur les trois domaines clés d’expertise de l’Initiative Paris Seine : les sciences sociales (notamment le management, l’économie et la finance), les sciences de la modélisation (en particulier les mathématiques et l’informatique) et les sciences du patrimoine. Ces 5 chaires de recherche seront lancées en septembre 2018 :

  • Une chaire sur les Systèmes Dynamiques, pilotée par l’UMR AGM (Mathématiques – UCPCNRS) en partenariat avec le département de mathématiques de l’université de Warwick
  • Une chaire en Economie, pilotée par l’UMR THEMA (Economie – UCPCNRS)
  • Une chaire sur l’Apprentissage dans les Systèmes Intelligents Autonomes à faible empreinte (ASIA), UMR ETIS(Informatique – UCP-ENSEA-CNRS)
  • Une chaire “Behavioral Strategy and Organizational Dynamics” pilotée au sein du département management de l’ESSEC Business School
  • Une chaire sur Financial Reporting Complexity and Sustainable Business Research pilotée au sein du département comptabilité de l’ESSEC Business School

« Grâce aux deux chaires d’excellence de l’Initiative Paris Seine dans les domaines du management et de la comptabilité, l’ESSEC va pouvoir accueillir des professeurs-chercheurs de très haut niveau dans un environnement académique propice à l’émergence des idées nouvelles. Cela consolidera l’excellence en recherche de l’ESSEC et son effet vertueux sur l’enseignement, en mettant les étudiants au contact des savoirs les plus pointus et les plus récents », souligne Vincenzo Esposito Vinzi, directeur général de l’ESSEC.

Pour Aymeric Histace, porteur de la chaire sur l’Apprentissage dans les Systèmes Intelligents Autonomes,ASIA s’inscrit, elle aussi, parfaitement dans l’objectif de l’Initiative : « Dans une dynamique de renforcement de l’expertise des établissements de l’Initiative et du laboratoire ETIS dans le domaine de l’intelligence artificielle en lien avec la thématique des systèmes complexes et leur impact sociétal, l’objectif scientifique est de permettre le développement d’approches fondamentales disruptives dans des cadres applicatifs répondant à des défis sociétaux majeurs (IoT, 5G, véhicule autonome, santé, sécurité des données, bâtiment intelligent). Cette chaire permettra également de renforcer la visibilité et l’attractivité à l’internationale du site dans le domaine des systèmes intelligents responsables ».

Deux recrutements ont d’ores et déjà été effectués : Marwa Chafii pour la chaire ASIA et Etienne Le Masson pour la chaire d’excellence AGM. Le total des 5 chaires financées représente un engagement de 377 000 € par an pendant 4 ans.

 

[1] Dans le cadre de l’appel à projets Laboratoires d’excellence (LabEx), le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Innovation a attribué une dotation de 4,5 millions d’euros au LabEx « MME-DII : Modèles Mathématiques et Économiques de la Dynamique, de l’Incertitude et des Interactions ». Il associe dans un projet commun, centré sur la modélisation mathématique, économique et financière, plus de 150 chercheurs en sciences économiques, en mathématiques et en physique. Il réunit ainsi sept établissements franciliens d’enseignement supérieur et de recherche : l’université de Cergy-Pontoise, l’université Paris Nanterre, l’université Paris Ouest, l’ESSEC Business School, l’université Panthéon-Assas, l’université d’Evry et le CNRS autour d’un projet interdisciplinaire.

Appels à projets 2018 Collège Universitaire Paris-Seine « Diversifier les pédagogies »

Appels à projets 2018 Collège Universitaire Paris-Seine « Diversifier les pédagogies »

Date limite d’envoi des projets : 12 octobre 2018

Description AAP NCU Diversifier les pédagogies (vague 2)
Dossier de candidature AAP CUPS Diversifier les pédagogies (Vague 2)
Contact et envoi des propositions : reponse-aap-cups-ipftlv@universiteparisseine.fr

Date limite d’envoi des projets : 12 octobre 2018

La ComUE Paris-Seine à travers le projet Collège Universitaire Paris-Seine, lauréat de l’appel Nouveaux Cursus à l’Université du PIA3, s’appuie sur le succès de ses 2 premiers appels à projets « Diversifier l’accueil des talents » et « Diversifier les pédagogies » pour relancer ses appels à travers une seconde vague de sélection de projets en 2018.

La première vague a en effet permis de faire émerger 8 projets structurants soutenus par un budget total de 613 520 € autour de la création de 2 Licences Professionnelles, 1 Licence Intégrée, 2 projets de transformation de formation, 1 projet d’outil numérique et 2 projets de transformations structurelle de cursus de formation.

 

Bilan du 1er appel à projets « Diversifier les pédagogies » (vague 1) :

Cet appel à projets reconduit pour une deuxième vague de sélection, s’articule lui autour de 2 axes principaux :

  • La transformation individuelle de son enseignement en montant ou transformant des enseignements privilégiant une posture active et autonome des étudiants pour une plus grande réussite. Exemple : hybridation, pédagogie inversée, atelier interdisciplinaire ou transdisciplinaire, …
  • La création ou transformation durable et structurelle d’une formation ou de cursus de formation impliquant une analyse réflexive et un développement professionnel de la part des acteurs, pour la mise en place d’enseignements de qualité favorisant un taux de réussite des étudiants au moins équivalent aux enseignements actuels. Exemple : passage en majeure/mineure, approche par compétences, l’appui du numérique via un MOOC, l’apprentissage par le faire (learning by doing), …

Lors de la première vague de réponse, conclue en juillet 2018, 11 projets ont été déposés pour une demande de soutien totale de 603 648 €.

Après arbitrage du Comité de Pilotage du projet Collège Universitaire Paris-Seine, 5 projets ont été retenus pour un budget total de 208 520 € :

  • La transformation pédagogique du programme FAME de l’ENSEA (semestre dédié à l’accueil d’élèves internationaux de niveau undergraduate) en format hybride (présentiel/distance) avec une définition des acquis d’apprentissage et des évaluations de type formatives (compétences) et certificatives.
  • Le projet de création d’un e-Portfolio au sein de l’IUT permettant aux étudiants de valoriser leurs expériences, de faire valider leurs compétences à travers une mise en œuvre de l’approche par compétences.
  • La transformation du cours et du TD du parcours L2 mathématiques intitule compléments d’analyse en valorisant les compétences disciplinaires, comportementales (jeux de rôle), et sociales (pédagogie par appel d’offre) et par la même de développer les softs skills des étudiants.
  • Le projet de modularisation des Licences de l’UFR ST en Majeures/Mineures lequel vise à flexibiliser l’offre de formation, à définir des parcours en cohérence avec l’entrée en Master, à créer des passerelles entre les cursus, à apporter une approche compétences et enfin à valoriser les soft skills des étudiants.
  • Le projet PopBio qui, en lien avec le projet de modularisation de l’UFR ST, favorisera la co-construction de son parcours par l’étudiant à travers un panel de parcours types dans un large de spectre de domaines disciplinaires et applicatifs de la biologie.

 

Nouvel appel à projets « Diversifier les pédagogies » (vague 2) :

Afin d’amorcer la mise en place du Collège Universitaire Paris-Seine (CUPS) imaginé dans le cadre de l’initiative d’excellence, et plus particulièrement pour favoriser l’émergence des cursus diversifiés et des pédagogies innovantes associés, l’université Paris-Seine lance avec les fonds obtenus pour le NCU CUPS un appel à projets qui vise à soutenir des projets proposés par les enseignants et enseignants-chercheurs des établissements concernés ou par des structures de ces établissements (composantes, départements, directions, services,…). Ces projets contribueront à structurer et renforcer les formations du collège universitaire (contenus d’enseignement et processus pédagogiques), à accroître leur attractivité et leur visibilité internationale, et à favoriser la personnalisation des parcours tout au long de la vie et la réussite des étudiants.

La dotation globale annuelle reçue s’élève à 1,43 M€ sur 10 ans. Dans le cadre du présent appel à projets « diversifier les pédagogies », 300 000 euros sont consacrés en 2018 et 2019 à la mise en œuvre de propositions répondant à cet objectif.

Rappel du contexte et des enjeux

Le NCU CUPS vise à accompagner la création de l’undergraduate college en repensant l’architecture de la Licence et du DUT afin de pouvoir accueillir des publics divers et de flexibiliser les parcours. Aussi, les principaux objectifs du NCU sont :

  • Permettre une orientation personnalisée :
    • En offrant une large gamme de cursus (professionnalisant, renforcés, dédiés, généraux, ouverts, sélectifs, à rentrée décalée, orienté recherche, pour les bacheliers professionnels, pour les reprises d’études, …) ;
    • En modularisant le cycle de licence (majeure-mineure, enseignements libres).
  • Identifier et valoriser toutes les compétences, qu’elles soient disciplinaires, interdisciplinaires, comportementales, sociale ou qu’elles soient acquises dans les formations ou hors-formations :
    • En traduisant en compétences l’ensemble des formations ;
    • En offrant des certifications internes ;
    • En développant les soft skills et en valorisant l’engagement sociétal ou une démarche entrepreneuriale.

Nature de l’apport attendu concernant l’appel à projet

Cet appel à projets a pour but d’insuffler une dynamique d’innovation réaliste susceptible de déboucher sur la mise en place de dispositifs pérennes, en cohérence avec la stratégie politique globale du NCU.

Il est ouvert :

  • Aux enseignants-chercheurs, enseignants et formateurs pour des projets à l’échelle d’un enseignement ;
  • Aux structures des établissements concernés (composantes, départements, directions, services, …), pour des projets à l’échelle d’une formation ou d’un groupe de formations, voire de l’établissement.

Les projets devront contribuer explicitement à la transformation pédagogique et/ou à la valorisation des compétences au sein des cursus de niveau Licence de l’établissement, en envisageant des actions notamment dans les champs suivants :

  • Hybridation (présentiel/distant, synchrone/asynchrone) pour une plus grande flexibilité et personnalisation des apprentissages ;
  • Interdisciplinarité, développement de la créativité et de l’esprit d’entreprendre ;
  • Développement de l’autonomie dans les apprentissages et amélioration des stratégies d’apprentissage des étudiants ;
  • Développement de compétences comportementales, sociales et humaines (soft skills);
  • Diversification des modalités d’acquisition et d’évaluation des compétences.

Dans ce cadre, la soumission de la réponse à l’appel à projets devra se positionner dans l’une des deux catégories suivantes :

  • A. Transformation individuelle de son enseignement en montant ou transformant des enseignements privilégiant une posture active et autonome des étudiants pour une plus grande réussite.

Exemple : hybridation, pédagogie inversée, atelier interdisciplinaire ou transdisciplinaire, engagement étudiant.

Une attention toute particulière sera portée à la transférabilité des expériences faites dans ce cadre.

  • B. Transformation proposée au niveau d’un service, d’un département ou d’une composante : par la création ou transformation durable et structurelle d’une formation ou de cursus de formation impliquant une analyse réflexive et un développement professionnel de la part des acteurs, pour la mise en place d’enseignements de qualité favorisant un taux de réussite des étudiants au moins équivalent aux enseignements actuels :

Exemple : passage en majeure/mineure, accompagnement à l’approche par compétences, formation à la pédagogie inversée, l’appui du numérique via un MOOC ou au travers d’une formation hybride, l’apprentissage par le faire (learning by doing), ouvrir une formation à l’EAD (par exemple MOOC).

Dans cette catégorie, une attention toute particulière sera portée à l’accompagnement des équipes pédagogiques, aux effets de synergie et de mutualisation produits par ces initiatives au sein des sites et des établissements, ainsi qu’à leur transférabilité à d’autres contextes.

Réponse à l’appel à projet 

La réponse à l’appel à projet se fait à l’aide du dossier de réponse NCU intitulée « AAP CUPS Diversifier les pédagogies (Vague 2) » disponible sur la page web « The Paris Seine Initiative ».

Appels à projets 2018 Collège Universitaire Paris-Seine « Diversifier l’accueil des talents »

Appels à projets 2018 Collège Universitaire Paris-Seine « Diversifier l’accueil des talents »

Date limite d’envoi des projets : 12 octobre 2018

Description AAP NCU Diversifier l’accueil des talents (vague 2)
Dossier de candidature AAP CUPS Diversifier l’accueil des talents (Vague 2)
Contact et envoi des propositions : reponse-aap-cups-fp@universiteparisseine.fr

Date limite d’envoi des projets : 12 octobre 2018

La ComUE Paris-Seine à travers le projet Collège Universitaire Paris-Seine, lauréat de l’appel Nouveaux Cursus à l’Université du PIA3, s’appuie sur le succès de ses 2 premiers appels à projets « Diversifier l’accueil des talents » et « Diversifier les pédagogies » pour relancer ses appels à travers une seconde vague de sélection de projets en 2018.

La première vague a en effet permis de faire émerger 8 projets structurants soutenus par un budget total de 613 520 € autour de la création de 2 Licences Professionnelles, 1 Licence Intégrée, 2 projets de transformation de formation, 1 projet d’outil numérique et 2 projets de transformations structurelle de cursus de formation.

 

Bilan du 1er appel à projets « Diversifier l’accueil des talents » (vague 1) :

Cet appel, reconduit pour une deuxième vague de sélection, s’articule autour de 2 axes principaux :

  • La création (ou transformation) d’une formation visant une insertion professionnelle directe,
  • L’accueil d’un public spécifique dans le cadre d’un cursus professionnalisant.

Lors de la première vague de réponse, conclue en juillet 2018, 6 projets ont été déposés pour une demande de soutien totale de 794 835 €.

Après arbitrage du Comité de Pilotage du projet Collège Universitaire Paris-Seine, 3 projets ont été retenus pour un budget total de 405 000 € :

  • La création d’une Licence Professionnelle Métiers de entrepreneuriat permettant aux alternants d’avoir une double compétence sur le plan technico-scientifique (compétences liées au département génie électrique et informatique industrielle) et sur le plan entrepreneurial (montage de projets innovants, travail en mode projet, travail dans les nouveaux espaces d’innovation).
  • La création d’une licence professionnelle en droit « Juristes paralegal / technologie juridique »visant à former des jeunes juristes titulaires d’un bac+2 en droit ou assimilé qui souhaitent devenir rapidement opérationnels, et embrasser des carrières de secrétaires juridiques, assistants juridiques, ou encore formalistes, c’est-à-dire ce que l’on désigne sous le terme « paralegal ».
  • La création d’une Licence intégrée MACAT « Métiers des arts culinaires et des arts de la table » qui intégrera des étudiants en réorientation à l’université en formation initiale avec un stage professionnel en L1 puis en apprentissage en L2 avant de choisir l’un des 6 parcours existants au sein de la Licence MACAT.

 

Nouvel appel à projets « Diversifier l’accueil des talents » (vague 2) :

Afin d’amorcer la mise en place du Collège Universitaire Paris-Seine (CUPS) imaginé dans le cadre de l’initiative d’excellence, et plus particulièrement pour développer les formations professionnalisantes de niveau Licence, l’université Paris-Seine lance avec les fonds obtenus pour le NCU CUPS un appel à projets qui vise à soutenir des projets proposés par les établissements concernés ou par les structures de ces établissements (composantes, départements, directions, services, …). Ces projets contribueront à structurer et renforcer la professionnalisation des cursus du collège universitaire, à accroître leur attractivité, à favoriser la réussite des étudiants et leur insertion professionnelle directe.

La dotation globale annuelle reçue s’élève à 1,43 M€ sur 10 ans. Dans le cadre du présent appel à projets « diversifier les pédagogies », 600 000 euros sont consacrés en 2018 et 2019 à l’ouverture de formations professionnalisantes.

Rappel du contexte et des enjeux

Le NCU CUPS vise à accompagner la création de l’undergraduate college en repensant l’architecture de la Licence et du DUT afin de pouvoir accueillir des publics divers et de flexibiliser les parcours. Un des axes principaux de NCU vise à diversifier l’accueil des talents, en proposant :

  • Professionnaliser les cursus grâce au développement de Licences professionnelles dont une partie sera déployée à distance, à la mise en place de Parcours technologiques de grade licence et à la création de Licences professionnalisées à rentrée décalée et dont l’alternance dure deux années.
  • Dédier certains cursus aux bacheliers professionnels ou technologiques comme les DUT construits sur le modèle de l’ENEPS et l’Ecole Vaucanson que le collège abritera.

Nature de l’apport attendu concernant l’appel à projet

Cet appel à projets a pour but d’insuffler une dynamique d’innovation réaliste susceptible de déboucher sur la mise en place de dispositifs pérennes, en cohérence avec la stratégie politique globale du NCU. Il est ouvert aux structures des établissements concernés (écoles, composantes, départements, directions, services, …).
Les projets devront contribuer explicitement à la professionnalisation des cursus et/ou à la valorisation de l’accueil d’un public divers dans une logique d’insertion professionnelle au sein des cursus de niveau Licence de l’établissement.

Dans ce cadre, la soumission de la réponse à l’appel à projets devra se positionner dans l’une des deux catégories suivantes :

  • A. Création d’une formation (ou transformation) visant une insertion professionnelle directe
    Exemple : licence professionnelle, licence professionnelle intégrée…
  • B. Accueil d’un public spécifique dans le cadre d’un cursus professionnalisant
    Exemple : accueil d’un groupe de bacheliers professionnels, accueil d’étudiants en réorientation via un semestre décalé…
    Un projet pourra s’inscrire sur les deux catégories ci-dessus.
    Une attention toute particulière sera portée à la pérennité des formations portées au-delà de la durée de couverture des fonds NCU.

Réponse à l’appel à projet 

La réponse à l’appel à projet se fait à l’aide du dossier de réponse NCU intitulé «  AAP CUPS Diversifier l’accueil des talents (Vague 2) » disponible sur la page web « The Paris Seine Initiative ».

Signature d’un accord cadre de coopération entre l’université Paris Seine et University of Mauritius

Signature d’un accord cadre de coopération entre l’université Paris Seine et University of Mauritius
Le 4 juillet 2018, une délégation de l’université Paris Seine a été reçue par University of Mauritius pour procéder à la signature d’un accord cadre de coopération entre les deux institutions. Cet accord permettra de mettre en place de manière concrète une coopération interuniversitaire dans les domaines pédagogiques, scientifiques, technologiques, culturels et des échanges d’enseignants et d’étudiants. Durant la visite de la délégation, une rencontre entre Dan Vodislav (VP adjoint à la Recherche) et les enseignants chercheurs de ladite université a eu lieu avec pour objectif d’identifier les pôles d’excellence en recherche et en formation.

Initiative d’excellence : 35 projets soutenus en faveur du développement de la recherche

Initiative d’excellence : 35 projets soutenus en faveur du développement de la recherche

L’initiative d’excellence Paris Seine a décidé de soutenir 35 projets de recherche pour un montant total d’environ 2,5 M€. 108 projets ont été soumis par les chercheurs et les laboratoires des quatre établissements de l’initiative d’excellence (UCP, ESSEC Business School, EISTI, ENSEA) et du CNRS. Lancé en mars dernier, ce deuxième appel vise à soutenir financièrement des propositions contribuant au développement de l’excellence scientifique, l’accroissement de l’attractivité et la visibilité internationale.

Ce deuxième appel à propositions de l’initiative d’excellence Paris Seine, lancé en mars dernier en faveur du développement de la recherche, a pour objectif de donner aux chercheurs, chacun dans son domaine et en fonction de son écosystème international, les moyens d’accroître son attractivité et son impact.

Sur avis du comité scientifique de l’appel à propositions, le bureau exécutif de l’initiative d’excellence Paris Seine a décidé, ce 11 juin 2018, de soutenir financièrement 35 projets de recherche (12 contrats post-doctoraux, 11 contrats doctoraux, 3 enseignants-chercheurs invités, 9 soutiens à projets émergents) pour un montant total d’environ 2,5 M€ auquel il faut ajouter environ 750 000€ de cofinancement de partenaires académiques et industriels. Ces projets couvrent l’ensemble des domaines scientifiques de l’initiative d’excellence : sciences humaines et sociales, sciences expérimentales, mathématiques, économie, management, finances, physique théorique, informatique.

Pour cette édition les projets permettant l’émergence de nouvelles thématiques de recherche, le renforcement de la formation doctorale et post-doctorale, l’accroissement de l’attractivité et de la visibilité internationale, l’émergence de projets transversaux associant plusieurs entités de recherche du Grand établissement et le développement de la recherche partenariale en lien avec le monde socio-économique ont notamment été visés. Les projets soutenus contribueront également au développement de collaborations scientifiques internationales avec certains partenaires privilégiés (notamment en Europe avec l’University of Warwick et à Singapour avec la Nanyang Technological University).

Nouveauté 2018 : la mise en place d’un conseil scientifique

Pour ce deuxième appel à projets, l’initiative d’excellence de l’université Paris Seine a mis en place un conseil scientifique, investi d’une double mission : l’évaluation et le conseil. Ce comité d’évaluation était présidé par Arnaud Lefranc, vice-président en charge du développement scientifique international, et coordinateur de l’appel à propositions. Il était composé de Raymond-Alain Thiètart (ESSEC), des directeurs de la recherche des quatre établissements partenaires et de huit personnalités scientifiques reconnues, couvrant l’ensemble des domaines scientifiques. Les travaux de sélection du comité se sont appuyés sur un processus de peer-reviewing associant 60 experts.

Consulter les 35 projets soutenus

Communiqué de presse à télécharger

L’Université Paris Seine et l’Université de Warwick annoncent une alliance académique

L’Université Paris Seine et l’Université de Warwick annoncent une alliance académique

Londres, le 28 mars 2018 –  À l’heure où le Brexit fait peser une incertitude sur les relations académiques entre les établissements d’enseignement supérieur britanniques et leurs partenaires européens, la Communauté d’Universités et d’Établissements (COMUE) Université Paris-Seine a lancé en février 2017 un appel à manifestation d’intérêt en direction des universités britanniques. L’Université Paris Seine leur propose de venir s’installer sur le futur campus international de Cergy-Pontoise dans le cadre d’un partenariat académique et scientifique d’excellence.

 

A la suite de l’appel à manifestation d’intérêt, l’Université Paris Seine et l’Université de Warwick ont décidé de devenir des partenaires académiques privilégiés afin d’établir une coopération fructueuse et sur le long terme.

Le Professeur Stuart Croft, Vice-chancelier de l’Université de Warwick a déclaré :

« Je suis ravi que Warwick ait aujourd’hui formé ce nouveau partenariat significatif avec l’Université Paris Seine. La collaboration à l’échelle européenne en matière de recherche et d’enseignement a aidé à transformer non seulement les étudiants et les chercheurs, mais a aussi stimulé l’innovation et le progrès dans les domaines de la santé, de la fabrication, de la culture et bien plus encore. Les politiciens dans tous les pays d’Europe réfléchissent encore à la façon dont le Royaume-Uni peut encore faire partie de cet avenir, mais nous ne pouvons pas nous permettre de simplement attendre que cela soit entièrement résolu. Nous avons choisi d’agir maintenant non seulement pour montrer notre engagement à travailler ensemble pour l’avenir, mais aussi pour commencer à travailler sur une gamme d’activités qui répondent à cet engagement. »

L’objectif de cette alliance est de construire des liens et une coopération forte au travers d’actions spécifiques, de renforcer la compréhension mutuelle, de promouvoir le développement académique et de la recherche, et de soutenir une collaboration académique durable et de qualité entre facultés, divisions, départements, centres, unités, personnels et étudiants.

« C’est une réelle opportunité pour nous de créer de nouveaux partenariats dans des domaines de recherche de pointe, ainsi que de mettre en place de nouveaux programmes d’enseignement basés sur une combinaison de solides compétences académiques et de soft skills. Ce partenariat clé est important dans la recherche de l’excellence académique et offrira un bénéfice optimal aux partenaires à travers des programmes de développement et de soutiens académiques et de recherche » a déclaré François Germinet, Président de l’Université Paris Seine et Administrateur provisoire de la COMUE Paris Seine.

Une alliance académique et scientifique autour de 4 domaines académiques

L’Université Paris Seine et l’Université de Warwick ont identifié 4 domaines d’expertise pertinents dans la recherche et l’enseignement et sur lesquels ils développeront des programmes spécifiques, des projets de recherche et de chaires : Sciences de la modélisation (mathématiques, statistiques, physiques, économie et informatique), Business et management, Arts et Lettres (Art, histoire, littérature, patrimoine) et Sciences de l’éducation.

Cette alliance entre les deux institutions s’appuiera sur les développements conjoints suivants :

  • Enseignement : l’Université Paris Seine et l’Université de Warwick développeront conjointement un Master in Mathematical Modelling (un début potentiel pour l’année académique 2019/2020) et une chaire en mathématiques qui sera lancée en septembre 2018 à l’Université Paris Seine. Les deux institutions exploreront également des possibilités d’enseignement en collaboration qui pourraient s’inscrire dans un éventail large de disciplines, notamment le business et le management, la politique culturelle, la linguistique appliquée et la complexité. Warwick Business School et l’ESSEC Business School feront parties de l’Alliance Bachelors-to-Masters qui offre un accès rapide aux programmes Masters des écoles membres.
  • Echanges académiques : l’Université Paris Seine et l’Université de Warwick proposeront des mobilités étudiantes au niveau du premier et du troisième cycle avec notamment les étudiants en Master in Finance à l’ESSEC et Warwick Business School qui pourront aller étudier dans l’université partenaire.
  • Encourager la recherche transdisciplinaire et des thèses doctorales co-encadrées : en plus de favoriser la coopération disciplinaire, cette alliance vise également à encourager les collaborations transdisciplinaires par l’intermédiaire des Instituts d’études avancées des deux institutions. Cette collaboration pourra se faire autour d’un éventail large de disciplines, tel que les arts et les sciences humaines, les mathématiques, les statistiques, l’informatique, le business et management, la linguistique et les sciences de l’éducation. Les enseignants-chercheurs travailleront également sur des projets de recherche conjoints, des publications et des demandes conjointes de financement de la recherche. Pour rassembler les chercheurs et explorer des façons de travailler ensemble, l’Université Paris Seine et l’Université de Warwick organiseront deux grands colloques sur la Complexité Globale en 2018 et sur l’Art et le patrimoine en 2019.

L’Université Paris Seine et l’Université de Warwick proposeront également 5 bourses doctorales qu’ils co-financeront. Les chercheurs post-doctoraux en début de carrière à l’Université Paris Seine pourront également postuler pour des bourses Rutherford qui leur permettront de passer jusqu’à trois mois à l’Université de Warwick pour développer des projets de collaboration en recherche.

Pour aller plus loin et créer des liens forts entre les deux institutions, Warwick Business School deviendra le représentant britannique privilégié du Council on Business & Society, une alliance internationale de business schools de premier plan visant à devenir une voix mondiale dans la promotion de l’enseignement d’un leadership responsable.

« Il est essentiel aujourd’hui pour nos institutions de travailler ensemble pour produire des connaissances de pointe et former des leaders influents et responsables qui sont attentifs aux nouvelles tendances. Avec cet appel à manifestation d’intérêt et ce partenariat, nous construisons une alliance forte avec les universités et business schools européennes afin d’être un acteur majeur de l’enseignement supérieur sur la scène internationale et de proposer à nos étudiants des expériences d’apprentissage réellement novatrices et disruptives » met en évidence Vincenzo Esposito Vinzi, Directeur général de l’ESSEC.

 

A propos de l’Université Paris Seine

L’Université Paris Seine est une communauté d’universités et établissements (ComUE) créée en février 2015. Ce regroupement d’établissements d’enseignement supérieur permet à ses 15 membres de collaborer, mutualiser, créer, décloisonner… Donc de faire ensemble tout ce qu’ils feraient moins bien seuls ! Qu’il s’agisse de formation, de recherche, de vie étudiante, d’insertion professionnelle, de partenariats internationaux ou de partenariats socio-économiques, la ComUE constitue un effet de levier et de visibilité essentiel pour l’ensemble de la communauté qu’elle réunit : 37 000 étudiants, 2700 enseignants chercheurs et 2000 personnels administratifs.

 

A propos de l’Université de Warwick

L’Université de Warwick est l’une des principales universités de recherche du Royaume-Uni. Warwick s’est classé au 7ème rang du dernier Research Excellence Framework (REF) du gouvernement britannique en 2014. Quatre de ses départements ont été classés comme le principal département académique pour les résultats dans le pays. Le REF a mis en avant que 87% des recherches de l’institution sont « world leading » et « international excellent ». Les Global Research Priorities de l’Université de Warwick mettent l’accent sur sa recherche multidisciplinaire d’envergure dans des domaines clés sur la scène mondiale. Warwick compte un peu moins de 26 000 étudiants, dont 9 400 sont des étudiants de troisième cycle. Warwick a des étudiants dans plus de 140 pays.

L’IEA devient membre d’UBIAS

L’IEA devient membre d’UBIAS

L’Institut d’Etudes Avancées rejoint le réseau UBIAS qui rassemble, à travers le monde, les Instituts d’Etudes Avancées rattachés à une université (University-Based Institutes of Advanced Studies).

 

Réuni à Sao Paulo, Brésil, le conseil des directeurs du réseau a décidé d’admettre comme membres, outre l’IEA de l’Université de Cergy-Pontoise, les instituts suivants : le Warwick Institute of Advanced Studies, le Amsterdam Institute of Advanced Studies, le Konstanz Zukunftkolleg et l’Instituto de Estudos Avançados Transdisciplinares de l’Université Fédérale de Minas Gerais.

 

UBIAS est un réseau destiné à favoriser la collaboration, la coopération et l’échange de bonnes pratiques entre une quarantaine d’instituts de par le monde.

Initiative d’excellence, l’université Paris Seine lance un deuxième appel à propositions en faveur du développement de la recherche

Initiative d’excellence, l’université Paris Seine lance un deuxième appel à propositions en faveur du développement de la recherche

Cergy, le 20 mars 2018 – Dans le cadre de l’Initiative d’excellence Paris Seine, un second appel à propositions est lancé en faveur du développement de la recherche. En juin dernier, 35 projets de recherche ainsi que le programme doctoral PhD ESSEC avaient été soutenus, pour un montant total d’environ 4,2 M€

 

Cet appel à propositions vise à soutenir financièrement des projets, issus de la communauté scientifique, et contribuant au développement de l’excellence scientifique. La qualité des projets, leur apport à la visibilité et à la dynamique d’excellence seront déterminants. Sont notamment visés les projets permettant l’émergence de nouvelles thématiques de recherche, le renforcement de la formation doctorale et post-doctorale, l’accroissement de l’attractivité et de la visibilité internationale, l’émergence de projets transversaux associant plusieurs entités de recherche de l’université Paris Seine et le développement de la recherche partenariale en lien avec le monde socioéconomique.

Les projets soutenus pourront notamment contribuer au développement de collaborations scientifiques internationales avec certains partenaires privilégiés de l’Initiative d’excellence Paris Seine (notamment en Europe, the University of Warwick, en Asie, Nanyang Technological University). Ils pourront aussi accompagner le développement de projets de recherche transversaux et novateurs qui alimenteront le déploiement de graduate schools rénovées, en lien avec le prochain appel national EUR.

Ce deuxième appel à proposition de l’Initiative d’excellence Paris Seine comprend trois volets principaux:
– le financement de contrats doctoraux et post-doctoraux
– le financement de professeurs invités
– le soutien aux projets de recherche émergents
– l’aide au recrutement

Les dossiers seront évalués par le comité scientifique en mai, pour un résultat donné aux environs du 15 juin 2018.

L’appel à projets

Une délégation de l’Université Paris-Seine en visite à Warwick

Une délégation de l’Université Paris-Seine en visite à Warwick

Les 23 et 24 janvier dernier, une délégation de l’université Paris-Seine a été reçue par l’université de Warwick (Grande-Bretagne). Cet échange fait suite à une visite effectuée par l’université britannique mi-octobre, à Cergy-Pontoise.

Ces deux jours de discussions ont rassemblé des enseignants-chercheurs issus de disciplines variées : modélisation, sciences humaine, commerce, éducation. Ils ont permis aux acteurs français et britanniques d’identifier les spécificités de chacun des deux établissements et des centres d’intérêt communs pour des collaborations futures.

Pour Arnaud Lefranc, vice-président en charge du développement scientifique international à l’université de Cergy-Pontoise, ce voyage d’étude a porté ses fruits : « Les échanges et discussions ont permis de révéler de multiples opportunités de collaborations et d’identifier des actions concrètes qui vont être menées dans les prochains mois pour renforcer la coopération de recherche entre nos deux établissements ».

Lire l’article original sur le site de l’université de Warwick

Lancement de l’association de préfiguration du Campus International Paris Seine

Lancement de l’association de préfiguration du Campus International Paris Seine

Le 11 décembre 2017, l’université Paris Seine et ses partenaires, la préfecture et le département du Val d’Oise, la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise et les mairies de Cergy et de Neuville-sur-Oise, ouvrent un nouveau chapitre dans la réalisation du Campus International Paris Seine à Cergy-Pontoise : la création de l’association de préfiguration du Campus International Paris Seine, par son assemblée générale constitutive.

L’association a pour mission de porter et de coordonner la réalisation du Campus International Paris Seine avec ses six membres fondateurs :

–      L’Etat (préfecture du Val d’Oise)

–      La ComUE Paris Seine

–      Le Département du Val d’Oise

–      La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (CACP)

–      La ville de Cergy

–      La ville de Neuville-sur-Oise

Présidée par François Germinet, président de l’université de Cergy-Pontoise et administrateur provisoire de l’université Paris Seine, l’association traduit la forte cohésion de ses membres dans la volonté de créer ensemble un campus aux meilleurs standards internationaux à Cergy-Pontoise.

La région Ile-de-France et la Caisse des dépôts et des Consignations ont soumis leur demande d’adhésion à l’Assemblée générale du 11 décembre, avec pour objectif de soutenir activement le développement du Campus International Paris Seine dans ce nouveau cadre.

L’association garantira la cohérence et l’avancement des réalisations du Campus International Paris Seine : les nouveaux équipements, aménagements, circulations et logements, dont va se doter Cergy-Pontoise avec ce projet. Les premières réalisations, dont le Fablab « LaBBoite », ont vu le jour en 2017. Elles seront suivies par « La Turbine » en 2019, et d’autres équipements structurants dès 2021.

Le développement du Campus International Paris Seine constitue un axe central de l’Initiative d’Excellence ISITE Paris Seine (Programme d’Investissements d’Avenir), dont l’Université Paris Seine est lauréat depuis février 2017. Il est également porteur d’une vision de Cergy-Pontoise comme « ville-campus », où la dynamique universitaire contribue activement à la qualité de vie, à l’augmentation des emplois, aux rencontres étudiants-citoyens, à la circulation des savoirs et connaissances, et à l’ouverture du pôle universitaire sur la ville.

D’ici 2025, le Campus International Paris Seine comptera une série de nouveaux bâtiments et jusqu’à 5000 nouveaux logements pour étudiants et chercheurs. Le coût global du projet est estimé à 1Mrd d’euros d’investissements publics et privés, dont près de 20% ont déjà été engagés.